A voir - à lire - à entendre

Des expositions, des articles, des chroniques radios, des petites choses intéressantes autour de l'alimentation.

Taste of Paris : 21 24 mai 2015

Aujourd'hui je vais vous parler du Taste of Paris, festival culinaire qui s'est tenu du 21 au 24 mai 2015 au Grand Palais :

Logo Taste of Paris

Je reprends la présentation "officielle" que vous pouvez trouver sur le site : 

Après avoir été créé à Londres en 2004, Taste Festivals s’installe à Paris. Il était plus que légitime qu’un tel évènement regroupant parmi les meilleurs chefs d’une ville se produise dans la ville lumière, parrainé par deux des plus importants représentants de la gastronomie française : Alain Ducasse et Joël Robuchon. Et dans l’un des lieux les plus emblématiques de son excellence, de sa capacité à faire du passé un outil d’avenir : le Grand Palais.

Ce seront donc 14 chefs, tous parisiens, qui vont investir pendant 4 jours cet espace unique qu’offre le Grand Palais. Ils proposeront au sein de quatorze restaurants éphémères des minis plats et leur plat signature en format dégustation. Pour déjeuner, pour dîner, on pourra goûter au meilleur de la haute gastronomie française, en allant d’une ou plusieurs étoiles à un jeune talent, de classiques revisités à des valeurs sûres habilement switchées… Un véritable festival de chefs parisiens !

Taste of Paris, ce sont aussi, des rencontres, des démonstrations, des cooking classes, le nec plus ultra des artisans et entreprises liés à l’univers de la gastronomie qui exposeront leurs créations… Le tout dans une ambiance chaleureuse où se mêlent partage, découverte, créativité, échanges et décontraction.

Le festival était organisé comme un "restaurant" par service : vous pouviez y allez pour le déjeuner ou le dîner, il y avait plusieurs types de Pass qui incluait l'entrée + un certain nombres de jetons "taste" la monnaie utilisée pour régler vos plats/vos boissons. Voici la liste des chefs présents : 
* Alain Ducasse                   * Benoît Castel        * David Rathgeber     * Francis Fauvel                   * Frédéric Simonin     * Frédéric Vardon     * Guy Savoy

* Jean-Louis Nomicos     * Joël Robuchon     * Kei Kobayashi          * Massimiliano Alajmo     * Pierre Sang                 * Romain Meder       * Stephanie Le Quellec

Il y avait 45 plats différents à déguster : de l'entrée au dessert, du classique revisité à l'original, d'ingrédients "basiques" à d'autres méconnus, des fruits de mer à la viande, des fruits au chocolat, de quoi faire plaisir à tous.

Nous nous sommes contentés d'en déguster 7 (5 chacuns avec mon conjoint, certaints choisis par tous les 2) :

1 Entrée : 

P1030415

"Oeufs cocotte aux morilles, ficelle toastée"

Francis Fauvel, restaurant "Aux Lyonnais"

Classique mais très agréable par la saveur des morilles très puissante, un délice.

 

4 Plats :

P1030412"Ravioles de homard, bouillon aux épices"

Kei Kobayashi, restaurant "Kei"

Notre première dégustation, positivement surpris, nous ne savions pas à quoi nous attendre au niveau des saveurs et ce fut juste un régal, donnant envie d'aller goûter la cuisine de ce chef

 

P1030413"Paris - Séoul - Le Puy en Velay"

Pierre Sang Boyer, restaurant "Pierre Sang in Oberkampf"

Raviole de volaille, Kimchi (légumes fermentés), Lentilles. J'adore les lentilles c'est ce qui m'a attiré sur ce plat et m'a ainsi fait découvrir le kimchi, plat coréen que je ne connaisais pas, un très bon mariage de saveur, la raviole étant également très parfumée.

 

P1030414"Riz noir cuit en chamba, calamar, poulpe et seiche"

Alain Ducasse, restaurant Plaza Athénée

Mélange de texture avec le croquant du riz, l'élasticité des céphalopodes et la présence de salicorne croustillante. (plat goûté par mon conjoint uniquement)

 

 

P1030416"Le canard confit truffé façon Parmentier"

Joël Robuchon, restaurant "L'Atelier étoilé"

Le canard confit un classique qu'adore mon conjoint qui a ainsi vu ce que ça pouvait donner sous la houlette de ce chef, a priori c'était très bon (je n'y ai pas gouté)

 

2 Desserts :

P1030418"Pommes fondantes caramélisées, émulsion caramel"

Jean-Louis Nomicos, restaurant "Les Tablettes"

Une chips de pomme très fine, une émulsion au caramel savoureuse, un sorbet à la pomme acidulé, une compote de pomme fruitée. J'adore les desserts à la pomme (ce sont ceux que je préfère en général) et celui-ci est de loin le meilleur dessert que j'ai gouté. Juste sublime.

 

P1030420Grand cru Equatorien

Stéphanie Le Quellec, restaurant "La Scène"

De bas en haut : mousse au chocolat (je crois), meringue cacaotée, crème moka anisée (odeur très forte mais goût très discret finalement), copeaux de chocolat noir. Un dessert très bon, j'ai apprécié les différentes textures, la présentation et les nombreuses saveurs.

 

Nous n'avons pas assisté aux différentes démonstrations mais avons profité de notre présence au salon pour discuter :

- avec un artisan boulanger partisan des traditions anciennes (http://www.pains-tradition.com/index.php/fr/), il nous a fait goûter un savoureux pain aux graines de courges

- avec un "fabriquant" de chocolat cru, c'est à dire non torréfié (http://www.rrraw.fr/content/rrraw-grand-cru-de-chocolat-cru), il nous a fait goûté un de ses chocolat noir (88%) présenté sous forme de tablette "classique" ainsi que des cubes de cacao broyé avec d'autres ingrédients végétaux : "cacao-cajou-coco" et "cacao-vanille-noisette", cela fait penser à la texture des truffes, un vrai délice, il existe d'autres goûts (rose/sésame ; amande/café).

Un bonne découverte que ce salon, en espérant qu'il ait lieu de nouveau l'an prochain.

 

 

Cook&Go - Ateliers Cuisine

Aujourd'hui je vais faire un peu de publicité (non sponsorisée) pour une chaîne d'ateliers de cuisine:

Logo Cook&Go

Le principe est simple :

- vous réservez en ligne en choisissant le thème, la boutique, la date et l'heure qui vous conviennent ;

- le jour J vous vous présentez au lieu choisi, vous réglez avant l'atelier, vous enfilez votre tablier jetable (fourni) et c'est parti pour 1h30 de cuisine ;

- à la fin du cours vous repartez avec vos préparations dont certaines sont à finir de cuire chez vous (instructions fournies) pour de meilleurs saveurs, (sac et boîte de transfort/réchauffage fournis) puis vous dégustez ;

- dès la fin de l'atelier vous retrouvez les recettes sur votre espace en ligne ;

- à chaque atelier vous cumulez des "cooks" des points fidélités correspondant aux techniques que vous apprenez à chaque atelier, à chaque palier (tous les 15 cooks) vous obtenez un nouveau grade où l'on vous offre 5€ de crédit à déduire de votre prochain atelier.

J'ai découvert Cook&Go en 2013 grâce à une box gourmande que mon conjoint avait reçu en cadeau, et depuis nous avons effectués 7 ateliers (22 recettes) dans 3 boutiques différentes Vieux-Lille (transférée depuis à Villeneuve d'Asq) ; Levallois-Perret et Paris 9 (fermée depuis quelques semaines). A chaque fois nous avons passé de bons moments les équipes (manager + chef) sont très sympas et vous mettent très rapidement à l'aise.

Pourquoi j'aime bien :

- Ambiance conviviale, très agréable même pour une personne qui vient seule (et il y en a souvent)  ;

- Au moment de l'inscription : possibilité de choisir le nombre de participants et pour combien ils cuisinent (par exemple 2 participants qui cuisineront pour 6 -eux + leurs invités du dîner-)  ;

- Des recettes originales, faciles à faire sur place et surtout délicieuses (nous avons juste parfois été un peu déçus par les entrées sans que cela ne gâche le plaisir du repas)  ;

- Des contenants et préparations adaptés à la consommation différée et à ses contraintes : transport/réchauffage (pourtant nous "maltraitons" nos préparations avec +-1h de transport en commun après l'atelier)  ;

- Des recettes simples à refaire chez soi si on le souhaite, pour les ingrédients moins communs le chef vous indique pendant l'atelier où les trouver facilement ;

- Des quantités généreuses vous réalisez de vrais repas et non des portions de dégustations...

Nous n'avons encore jamais refait les recettes exécutées lors des ateliers, non pas parce qu'elles ne nous ont pas plus mais tout simplement car nous y allons pour passer un moment de détente en découvrant de nouveaux produits/ de nouvelles techniques, notre but n'est pas d'apprendre des recette à refaire ensuite ;).

Si vous aimez la cuisine ou si vous connaissez quelqu'un qui apprécie cette activité, testez/ faites tester les ateliers cuisines (chez Cook&Go ou ailleurs), vous passerez un bon moment en réalisant des recettes que vous n'auriez pas forcément essayé chez vous.

 

 

Expo : L'Art de manger Rites et traditions [Musée Dapper - Paris 16]

Jusqu'en juillet se tient une exposition intitulée "L'Art de manger Rites et traditions" au Musée Dapper (35 bis rue Paul Valéry, Paris 16).

J'espère trouver un moment pour aller la visiter  prochainement mais en attendant voici ce qui est indiqué sur le site du musée :

La thématique de cette exposition s'attache à mettre en lumière des traditions, des savoirs et des actes qui se vivent au quotidien ou de façon exceptionnelle, lors de cérémonies ou de rituels en Afrique, en Insulinde et en Océanie.

Les aliments liquides ou solides, de même que les préparatifs liés à leur absorption ou les offrandes faites aux ancêtres, aux divinités et aux esprits, sont indissociables d'objets particuliers dont les formes et les matériaux sont extrêmement divers. Les jarres, les pots et autres récipients utilitaires dans lesquels on conserve les céréales, le lait, l'huile et l'eau sont parfois traités de façon originale, mais on accorde une plus grande attention aux plats, coupes, coupelles, cuillers et louches devant recevoir des mets que se partagent de très nombreux convives.

Des réjouissances, comme les mariages – qui constituent des alliances entre plusieurs groupes –, nécessitent de gigantesques festins, eux-mêmes témoignages de richesse et de prestige. C'est le cas par exemple dans les îles de l'Amirauté (archipel Bismarck, Mélanésie), où d'énormes plats contenaient entre autres des pièces de porc cuites au préalable.

Il n'est pas d'hospitalité, d'échanges journaliers, ni de fêtes ou de rituels sans utilisation de produits stimulants. Ainsi, en Indonésie et en Océanie, on mastique du bétel, on boit du kava, ingrédients auxquels sont rattachés divers accessoires, mortiers, pilons, spatules et coupelles d'une facture souvent raffinée. De même, en Afrique subsaharienne, on mange de la noix de cola, on boit de la bière de céréales ou du vin de palme que l'on sert dans des calebasses, bols et coupes ouvragés.

Base de l'alimentation, les féculents constituent des denrées indispensables et des biens précieux sur lesquels il faut veiller. Temps forts de l'année, des fêtes en l'honneur de l'igname, du mil, du riz, du sorgho, du taro, et de bien d'autres plantes, voient sortir leurs masques et leurs statuettes et rappellent aux humains les offrandes particulières à faire sur les autels pour que les cycles agraires se déroulent sous des auspices favorables. Ainsi le riz, l'une des céréales le plus consommées dans le monde, possède-t-il chez les Ifugao (Philippines) sa divinité protectrice incarnée par une statuette. Ailleurs sur le continent africain, chez les Dan (Côte d'Ivoire / Liberia), lors de grandes processions dans les villages, les femmes lancent à la volée du riz qu'elles ont mis au préalable dans de grandes cuillers.

Pour se concilier les créatures de l'autre monde, il faut les nourrir : verser de l'alcool, de la bouillie de céréales, du sang des poulets, des porcs, des boeufs ou des chiens, abattus en masse avant d'être sacrifiés... Ces nourritures sont répandues sur le sol mais aussi sur des autels comprenant fréquemment des objets sculptés avec dextérité. Parfois, ces supports de communication avec l'au-delà possèdent eux-mêmes des emplacements pour recueillir les offrandes : orifices ou coupelles tenues entre les mains comme le byerifang (Gabon), figure cultuelle intervenant dans l'initiation et le culte des ancêtres.

Il est une nourriture à laquelle seuls des individus initiés ou aguerris peuvent avoir accès. Dans plusieurs cultures océaniennes, la consommation de chair humaine apparaît comme un privilège distinguant des personnes ou des groupes particuliers qui incorporent la force vitale d'autrui : un ancêtre, un esclave ou un ennemi. Des objets extrêmement divers sont liés aux rituels d'anthropophagie organisés à des moments clés de la vie des individus. Dans les îles Salomon (Mélanésie) où se pratiquait la chasse aux têtes, les guerriers qui partaient en expédition ornaient l'avant de leurs longues pirogues d'une figure de proue représentant un esprit protecteur. Le musu musu tenait souvent entre ses mains une petite tête coupée.

La planète dans mon assiette -Exploradôme Ivry sur Seine

Le Grand Rendez-vous des Sciences a lieu du 9 au 12 avril à l'Exploradôme (2, rue Robespierre, 94200 Ivry-sur-Seine), cet évènement a pour thème "La planète dans mon assiette".

Vous pourrez-y assister a différentes conférences et ateliers :

 Des solutions nouvelles pour se nourrir tous et bien, durablement

Les repas, comment concilier plaisir et santé ?

Nourrir la planète en 2050

Contrôle des semences et perte de diversité

Du blé au pain (atelier) "En 7 temps, toutes les étapes de la transformation du blé en pain seront abordées : la notion de céréales, les moulins, la farine et ses caractéristiques chimiques, le pétrissage, le façonnage, la levée et la cuisson. Le public pourra repartir avec un petit pain prêt à être dégusté !"

- Alimentation et poids : une question de santé, de norme ou les deux ?

- Les relations entre la nutrition et la santé, comprendre les déterminants des comportements alimentaires

- Chenilles, sauterelles, tout est une affaire de goût

- Nourrir Paris et la banlieue (exposition)

- Et le gaspillage alimentaire ? (atelier) "Sensibilisation aux enjeux du gaspillage alimentaire et aux éco-gestes associés (gaspillage/cycle de vie des aliments, astuces de conservation et d’accommodation des aliments, organisation du frigo...). Plusieurs lots sont à gagner."

etc. Programme complet ici !

France 5 - Emission du dimanche vers 20h30

Sur France 5 le dimanche vers 20h30, de courts reportage (+-50mn) sont diffusés parlant d'un aliment à chaque fois :

Dimanche 25 mai : TOMATE, À LA RECHERCHE DU GOÛT PERDU (rediffusé le mercredi 18 juin à 23h45)

=> Résumé : Petites, grosses, rondes, cornues, oblongues, jaunes, vertes, rouges : il existe 10 000 variétés de tomates. Or, seule une infime partie d'entre elles est commercialisée. En France, le choix est restreint et souvent éloigné des attentes du consommateur. Dure, farineuse, insipide : les critiques sont sévères contre ces tomates d'aujourd'hui, produites à 80% en hors sol. L'arrivée soudaine de variétés anciennes a marqué un tournant. Certains producteurs se sont à nouveau intéressés au goût. Mais, très fragiles, elles étaient peu présentes sur les étals. Face à la demande, les grandes surfaces et les producteurs ont imité ces tomates anciennes en les adaptant à la grande distribution. Celles que l'on trouve désormais sur tous les étals sont-elles aussi bonnes qu'elles en ont l'air ?

Dimanche 15 juin : LA FRAISE, UN PARFUM DE BUSINESS (visible en replay et rediffusé le dimanche 22 juin à 16h et le lundi 30 juin à 15h50)

=> Résumé : En forme de coeur, charnue et savoureuse, la fraise des jardins d'antan a un parfum de paradis perdu. Mais où est-elle passée ? S'est-elle perdue avec les fraises de Noël, championnes du gaspillage énergétique, ou égarée dans les serres hors sol, où les plants ne sont jamais en contact avec la terre et où les pesticides font office de médicaments ? La majorité des fraises consommées aujourd'hui provient d'Andalousie, une région où se concentrent les chômeurs espagnols et les migrants des pays pauvres. Quelques puristes bio tentent de subsister à l'agrobusiness : ainsi dans le Périgord, où sont cultivées des fraises sans pesticides, dans le respect de l'équilibre naturel.

Même si l'on y apprend rien de révolutionnaire, il est toujours intéressant de savoir comment sont produits les aliments que nous consommons couramment.

La peur de grossir, Bernard Waysfeld répond dans les experts, sur France Bleu

La peur de grossir

Il est toujours intéressant d'entendre parler de régimes..ailleurs que dans les magazines beauté/santé.

Intervention de Bernard Waysfeld, Médecin nutritionniste et psychiatre, sur France Bleue   http://www.francebleu.fr/societe/les-experts/expert-91

Pas de régime, réapprenez à écouter votre corps.

Derniers jours - exposition photos ’Les Fruits de mon imagination’

Christel jeanne

Depuis le 30 janvier et jusqu'au 27 mai, à Bercy Village on peut voir une exposition avec quelques unes des photographies de Christel Jeanne. Ses photos nous montre les fruits et légumes sous un aspect amusant. Idéal pour les enfants qui boudent ces aliments.

Infos Pratiques :   Sous les passages couverts de Bercy Village : L14 M Cour Saint-Emilion

Et si vous ne pouvez pas y aller, ou pour en voir plus :

http://www.christeljeanne.com/Les-Fruits-de-mon-imagination-Part-1/index.html

http://www.christeljeanne.com/Les-Fruits-de-mon-imagination-Part-2/index.html